ASCOM : lancement du projet Amélioration de la résilience des populations vulnérables aux effets du changement climatique à RagLemOudou (Brakna). | Actualités Developement

ASCOM : lancement du projet Amélioration de la résilience des populations vulnérables aux effets du changement climatique à RagLemOudou (Brakna).

lun, 21/08/2017 - 14:49

C’est par un atelier de lancement communautaire, que L’ONG Assistance Communautaire et Développement dénommée ASCOM a démarré les activités liées au projet «Amélioration de la résilience des populations Vulnérables aux effets du changement climatique dans la zone de RagLemOudou, commune de Male, Wilaya du Brakna ». Il s’agit d’un projet d’accompagnement des populations Sanghou1, Sanghou 2 et Bel Elkhtaire, en vue d’améliorer leurs conditions de vie face aux défis climatiques actuels.

La cérémonie de démarrage officielle de ce projet s’est déroulée le mardi 07juin 2017 à LemOudou en présence des bénéficiaires. Du coté des officiels il faut noter la présence de Mr Abdoulaye Ba, représentant du ministère de l’environnement, Mr Abderrahmane Ould Mohamed Lemine Maire de la commune, Mr Amadou Ba coordinateur national du PNUD et Mr Mamadou Abderrahmane Ba coordinateur d’ASCOM.

Il faut souligner que ce présent projet d’une valeur de Quinze Million Soixante Mille Sept Cent Soixante ouguiyas (15 060 760 mro) est financé par le SGP/PNUD à hauteur de Treize Million Trois Cent Mille (13 300 000 mro). Il s’inscrit dans le cadre du programme alliance mondiale contre les changements climatiques (AMCC), financé par l’Union Européenne. A noter qu’une contribution en nature de la part d’ASCOM et des populations bénéficiaires est prévue dans ce sens pour compléter l’enveloppe de financement. L’ONG contribuera à hauteur d’un million Deux Cent Soixante Milles Sept Cent soixante ouguiyas (1 260 760 mro) tandis que les populations bénéficiaires, débourseront symboliquement un montant de Cinq Cent Milles Ouguiyas (500 00 mro).

La durée du projet est fixée à six(06) mois, il s’étalera du 1er mai au 31 octobre et touchera les populations de Sanghou I, Sanghou 2 et Bel Elktair. Il cible 1 500 personnes (900 femmes et 600 hommes) et permet à court terme d’améliorer les rendements agricoles des communautés bénéficiaires, de renforcer leurs capacités dans le domaine de la santé animale et de lutter contre les changements climatiques dans la commune.

S’agissant des actions du projet, il faut souligner que quatre activités principales sont programmées à savoir :

i) La sécurisation de 5 800m d’un périmètre agricole commun

ii) Laconstruction d’un parc de vaccination,

iii) Laformation de quatre (04) auxiliaires vétérinaires,

iv) Lalivraison de dix (10) charrues asines.

A noter qu’à la fin du projet, il est prévu un atelier de restitution, d’évaluation et de capitalisation qui associera aussi bien les bénéficiaires, les partenaires techniques et financiers. Il regroupera entre autres les différentes parties prenantes à travers la Commune, le ministère de l’environnement, le SGP/PNUD, les bénéficiaires et l’ONG ASCOM.