Mbaye Bocar : « L'UNFPA en sa qualité de leader sera toujours là pour apporter son expertise... » | Actualités Developement

Mbaye Bocar : « L'UNFPA en sa qualité de leader sera toujours là pour apporter son expertise... »

sam, 12/12/2015 - 22:04
Monsieur Mbaye Bocar est Chargé de Programme SPSR  à l’UNFPA de Nouakchott. Présent à la réunion du Partenariat de Ougadou avec les bailleurs de fonds à Cotonou, il apprécie la contribution de la Mauritanie et évoque les perspectives d’accompagnement des acteurs du pays dans la mise en œuvre de la PF.
 
La Tribune : La Mauritanie affiche 18 mille femmes additionnelles utilisatrices des méthodes modernes de contraception. Que représente ce chiffre à côté de l'objectif  d'atteindre 1 million en 2015 que vient de réaliser le Partenariat de Ouagadougou ?
Mbaye Bocar : Le chiffre de 18 000 représente beaucoup car il contribué de façon significative à l'atteinte des 1 million de nouvelles utilisatrices méthodes de contraception moderne. Ce chiffre représente un engagement que la Mauritanie s'était fixé à atteindre. Un engagement que le pays a respecté donc. Mais chiffre est à considérer en fonction de la taille de  la population globale du pays, 3.700.000 environs.
 
La Tribune : Dans le cadre du soutien du UNFPA aux OSCs en Mauritanie, y a-t-il des populations ciblées? Quels profils ont ces populations?
Mbaye Bocar : L’UNFPA apporte son appui technique à la mise en œuvre du partenariat de Ouagadougou. Dans ce sens il appuie le gouvernement et la société civile dans la mise en œuvre du plan national de repositionnement de la PF. Ainsi toute la population censée avoir besoin de ce service est la cible avec un accent particulier envers les populations les plus vulnérables et celles en situation d'urgence humanitaire.
 
La Tribune : Quel sera le niveau d'engagement de votre institution  dans les perspectives 2016-2020 ?
Mbaye Bocar : L'UNFPA en sa qualité de leader dans le domaine de la santé de la reproduction et de la planification familiale sera toujours là pour apporter son expertise dans le domaine et appuyer l'ensemble des acteurs intervenants dans la mise en œuvre et l'atteinte des objectifs que le partenariat de Ouagadougou se sera fixé pendant cette période.
Propos recueillis par Kissima
Source : La Tribune (Mauritanie)